Appui à la réalisation de plans communaux concertés pour la protection de l’environnement et la promotion des énergies renouvelables

Le projet soumis vise d’une manière générale à améliorer et préserver le cadre et les conditions de vie des populations rurales, tout en luttant contre le réchauffement climatique dans la province de Taroudannt.

Dans le monde rural, la gestion des déchets solides reste une problématique cruciale : le manque d’infrastructures de collecte et de traitement a des impacts directs sur l’environnement et sur les conditions de vie des populations. Or l’amélioration des conditions de vie des villageois de la Région Souss Massa Drâa passe aussi par l’amélioration de leur cadre de vie.

Elle passe également par une autosuffisance en matière d’énergie nécessaire aux besoins des villageois ; le fort taux d’ensoleillement de la région et l’accès difficile de nombreuses localités conduit par exemple à s’intéresser à la mise en place de systèmes de pompage dans le domaine de l’agriculture ou de systèmes d’éclairage publique solaires.

 

Pertinence

M&D a identifié ce besoin, après évaluation des résultats d’un projet mis en oeuvre avec le soutien de l’ADEME  en 2008 et intitulé « Tourisme solidaire et codéveloppement durable ». Compte tenu de son impact dans les villages et pour assurer le développement des initiatives déjà mises en oeuvre,  M&D souhaite élargir le rayonnement du projet à échelle communale. Par ailleurs, les communes concernées par le projet ont elles-mêmes exprimé la volonté d’installer un éclairage public solaire, plus accessible pour les usagers et adapté à l’ensoleillement très régulier qui caractérise leur territoire.

De plus, le Royaume du Maroc a adopté en 2009 une Charte marocaine de l’environnement qui formule un certain nombre de pistes d’actions à mettre en place par la population marocaine pour réduire les nuisances environnementales et leurs effets. La révision de la Charte communale, survenue à la même période, impose aux communes marocaines de prendre en compte la dimension environnementale dans la définition de leurs Plan communaux de développement.

 

Objectifs généraux

Il s’agira d’accompagner des communes sud- marocaines et leurs partenaires dans l’élaboration de dispositifs concertés de lutte contre le réchauffement climatique, de gestion des déchets et de promotion des énergies renouvelables, inspirés de l’expérience française des Agenda 21, mais adaptés aux spécificités locales.

 

Objectifs spécifiques

1. Identifier et former, au sein de communes marocaines et de villages, au moins 8 animateurs et 40 responsables associatifs pour sensibiliser les populations villageoises (195 femmes (15 femmes/villages 13 villages), 130 agriculteurs, 300 enfants ) sur l’impact écologique des déchets, l’effet de serre et les enjeux des énergies renouvelables ;

2. Organiser et animer un forum  inter-communal sur l’Environnement pour une vingtaine d’élus et/ ou de fonctionnaires communaux accompagnés par M&D dans le cadre des Plans communaux de développement

3. Accompagner au moins 4 communes rurales et leurs partenaires pour la mise en place de plans locaux concertés, porteurs d’initiatives pilotes dans ces domaines

4. Accompagner la mise en place de modes d’éclairage public alternatifs dans les communes

5. Accompagner la mise en place de systèmes de pompage solaire dans les villages où cette option est techniquement pertinente

6. Reboiser les sites concernés (au moins 3000 plants d’arbres présentant un intérêt « productif » – olivier, amandier, arbres fruitiers…)

 

Résultats attendus

  • Les points noirs disparaissent des villages.
  • Le système de pompage du puits d’irrigation du village d’Aouerst est mis en place.
  • 8 éducateurs et 40 responsables associatifs sont formés pour la sensibilisation à l’environnement
  • 195 femmes, 130 hommes et 300 enfants sont sensibilisés aux enjeux environnementaux en milieu rural
  • Au moins 8 journées de propreté réalisées dans les villages abritant une Ecole Non Formelle
  • 1 Forum intercommunal sur l’environnement organisé, environ 20 élus de 4 communes accompagnés par M&D dans les cadre des PCD.
  • Au moins 3000 arbres plantés
  • Des outils de gestion des déchets solides sont mis en place
  • Au moins 1 commune dispose d’un éclairage public photovoltaïque
  • Au moins 1 village dispose d’un système de pompage solaire

 

Durée

21 mois (1er octobre 2011 – 1er juillet 2013)

 

Budget

148 737 euros (1,635,256 Dh)

 

Partenaires financiers

ADEME

Communes Rurales

Associations Villageoises

Confédération Suisse

Fondation du Sud