Migrations, Territoires et DĂ©veloppement

Basée sur l’expérience de terrain de M&D et de ses partenaires, le projet impliquera principalement les acteurs et actrices des collectivités territoriales et les migrant(e)s marocains résidant à l’étranger pour répondre aux objectifs fixés dans le renforcement de leurs capacités en termes de migration et développement, ainsi que dans l’amélioration dm4de la situation socio-économique de la population locale, notamment dans les régions du Souss Massa Drâa et de l’Oriental.

 

Les 3 axes du projet s’articulent autour des besoins ressortis des Plans Communaux de Développement précédemment mis en place. Les actions envisagées visent à appuyer les institutions locales dans le développement de leurs territoires en renforçant les capacités des acteurs locaux (élus, fonctionnaires, acteurs associatifs, coopératives…). Les thèmes de formations et sensibilisations répondent aux besoins exprimés par nos partenaires locaux et sont complémentaires les uns aux autres. Ils couvrent les champs de la gouvernance locale, des droits de migrants et leurs ayant droits et de l’économie sociale et solidaire.

 
Objectifs : Renforcer les capacités et le rôle des migrant(e)s dans le développement territorial au Maroc, en lien avec les acteurs locaux

     

  • Informer et former la sociĂ©tĂ© civile, les Ă©lus locaux et les fonctionnaires des collectivitĂ©s territoriales sur les droits sociaux des migrant(e)s ;
  • Sensibiliser et renforcer les capacitĂ©s des collectivitĂ©s territoriales pour la prise en considĂ©ration de l’approche migration et dĂ©veloppement dans les Plans Communaux de DĂ©veloppement ;
  • AmĂ©liorer l’implication des migrant(e)s dans la dynamique du dĂ©veloppement Ă©conomique local et ce, par l’appui aux porteurs de projets d’investissement, par l’accompagnement Ă  la gestion de coopĂ©ratives locales, et l’appui Ă  la commercialisation Ă©quitable en Europe par le biais des rĂ©seaux de l’économie sociale et solidaire.

RĂ©sultats attendus

(1)     Les droits sociaux des migrant(e)s sont mieux appréhendés :

(2)     La dimension migration et développement est mieux intégrée dans les Plans Communaux de Développement :

  • 5 communes ont intĂ©grĂ© la dimension de la migration et dĂ©veloppement dans leur approche de travail
  • L’approche Migration et dĂ©veloppement est intĂ©grĂ© dans l’agenda de dĂ©veloppement de 2 conseils provinciaux et 2 conseils rĂ©gionaux
  • 12 Ă©luEs et fonctionnaires marocains ont pu Ă©changer avec leurs homologues français et dĂ©couvrir les pratiques de dĂ©veloppement territorial des communes françaises.

(3)     L’implication des Marocain(e)s du monde dans la dynamique du développement économique local est renforcée :

  • 12 fonctionnaires ont Ă©tĂ© formĂ©s sur l’investissement des migrants
  • 1 diagnostic participatif en matière d’employabilitĂ© des jeunes dans les domaines des produits du terroir et du tourisme est rĂ©alis
  • 16 jeunes marocain(e)s et issus de la migration ont Ă©tĂ© formĂ©s sur la valorisation et la commercialisation des produits du terroir et participent Ă  la mise en place d’une plateforme europĂ©enne.

 

Projet finalisé.
 

Partenaires :

logo ADO BAD AFD Nouveau ICMD 2