Infrastructures rurales & environnement

La construction d’infrastructures rurales a été, depuis 1989, le premier axe d’intervention de M&D. Elle correspondait à la première demande des villageois et des migrants. M&D a compris que ce travail sur les infrastructures avec le soutien des migrants des villages (électrification villageoise, réseaux d’eau potable, retenues collinaires, réseaux d’irrigation, écoles, dispensaires, routes…) constituait la preuve tangible que l’action était possible. Ces actions ont été et sont toujours une formidable école de développement et de solidarité, notamment en matière d’apprentissage de la gestion des équipements collectifs et des relations avec les administrations et en matière de solidarité entre villageois, migrants ou non migrants.

L’action de M&D, en matière d’infrastructures, s’est concentrée sur 4 champs : l’électrification, l’accès à l’eau potable, l’accès à l’assainissement et la construction de barrages collinaires.

–          106 villages, regroupant environ 40 000 habitants, ont été électrifiés. Le programme d’électrification s’est arrêté en 2006, lorsque l’opérateur public, l’ONE, a pris en charge l’électrification des villages de la région.

–          24 réseaux d’accès à l’eau potable ont été réalisés, touchant plus de 15 000 habitants. L’installation de ces réseaux s’est accompagnée d’une sensibilisation à la gestion rationnelle de l’eau, et M&D réalise des contrôles de qualité de l’eau.

–          Convaincu que l’accès à l’eau doit faire l’objet d’une approche globale, M&D s’intéresse à son assainissement. 5 projets sont en cours, qui devraient toucher plus de 4 500 habitants une fois finis. Les projets sont adaptés à chaque village concerné et permettent d’expérimenter différentes technologies d’assainissement, traduisant le rôle pilote de M&D sur en matière d’assainissement dans des villages de montagne..

–          14 barrages et retenues collinaires ont été créés. Ils visent à recharger la nappe phréatique en ralentissant l’écoulement des eaux pluviales.

M&D s’attache aussi à protéger l’environnement, via le tri des déchets solides, le reboisement et la sensibilisation à l’utilisation frugale des ressources :

–          5 conteneurs de récupération des déchets solides ont étés installés par les associations villageoises.

–          La sensibilisation a touché plus de 1000 personnes, et les éducateurs des Ecoles Non Formelles ont été formés sur le thème de l’éducation à l’environnement.

–          Plus de 14 500 arbres ont été plantés dans les villages entre 2009 et 2011.

[Infrastructure]

Les projets passés, en cours et à venir

Assainissement écologique dans la province de Tiznit – Maroc

Les filtres plantés de roseaux comme procédé innovant au service de l’amélioration des conditions de vie des populations vulnérables. L’arrivée de l’eau potable dans l’ensemble des villages de la Commune de Ouijjane en 2014 a contribué à l’amélioration du confort quotidien des familles mais en contrepartie, et en l’absence d’assainissement, également conduit à l’augmentation des…lire la suite

Retenues collinaires : Retenir l’eau pour retenir les jeunes agriculteurs

La collecte des eaux pluviales comme solution concrète face à la pénurie d’eau. Ce projet se déroule dans une région semi-aride à fort caractère rural et fortement dépendante d’une agriculture familiale. Celle-ci est frappée de plein fouet par les changements climatiques (précipitations plus rares et plus violentes, sécheresse, dégradation des ressources naturelles). Les agriculteurs et les…lire la suite

ACACTAE* : Communautés Agraires et ses Communes ensemble pour une gouvernance foncière innovante

*ACACTAE : Articuler les Communautés Agraires et les Communes rurales, actrices d’une gouvernance foncière innovante pour une Transition Agro – Ecologique dans le massif du Siroua ACACTAE, un projet mis en oeuvre par Migrations & Développement et ses partenaires locaux et nationaux pour une maîtrise des rôles et des fonctions des communautés agraires dans leur gestion des…lire la suite

Formations aux pratiques de l’agro-écologie au sud du Maroc

Accompagnement d’un réseau d’agriculteurs-trices vers des pratiques agro-écologiques au sud du Maroc. Pour répondre au double défi auquel font face les agriculteurs-trices des zones rurales de Montagne du Maroc, à savoir la pauvreté, la dureté des conditions de vies d’une part, et la dégradation de l’environnement suite au changement climatique d’autre part, ce projet a…lire la suite

Assainissement liquide du village d’El Kasbah (Commune de Tissint, Province de Tata)

La Communauté Urbaine du Grand Lyon souhaite, dans le cadre de sa politique de coopération décentralisée, apporter aux pays du sud une aide régulière au développement durable dans le domaine de l’eau potable.   Depuis les années 90, M&D mène des projets dans le domaine de l’hydraulique. Essentiellement axés sur la mobilisation des eaux de surfaces…lire la suite