« Amsaswa » : Egalité entre Femmes et Hommes

Pour la troisième phase de son programme triennal « Développement Rural Intégré au Maroc » (DRIM), Migrations & Développement s’engage à impulser une culture de l’égalité entre les sexes. Un engagement qui répond à un double constat fait au cours des phases précédentes du DRIM (1&2), d’une part, les différentes politiques et stratégies mises en place au niveau national (comme le 3° Plan Gouvernemental pour l’Egalité, ICRAM) ne sont que peu ou pas répercutées à l’échelle locale, en particulier en milieu rural. En effet, les femmes et les filles de ces zones ont peu accès aux informations relevant de leurs droits et, malgré les mécanismes de décentralisation amorcés en 2015, les collectivités territoriales ne mettent pas en œuvre de stratégies et d’actions en faveur de l’égalité femmes-hommes, qu’elles perçoivent comme non prioritaire. D’autre part, les OSC spécialisées en droits des femmes ont peu accès au monde rural.

Faute de moyens, ces organisations basées en majorité en zone urbaine et qui mènent des actions dans le monde rural de manière sporadique et sur la base de connaissances limitées du milieu.

Les objectifs

Le présent projet a pour principal objectif de promouvoir une culture de l’égalité entre les femmes et les hommes comme préalable à un développement territorial inclusif des zones rurales de la région Souss-Massa.

Pour ce faire, le projet vise :

D’une part, à sensibiliser la société civile à l’égalité entre les sexes et à la masculinité positive. A ce titre, les membres de 16 OSC seront appuyé·e·s dans l’élaboration et la diffusion d’outils et de supports artistiques de sensibilisation.

D’autre part, ce projet a pour but de faire entendre la voix de la société civile en créant des synergies avec les pouvoirs publics afin d’intégrer l’approche genre dans les politiques territoriales mises en œuvre. En ce sens, 3 Agendas Provinciaux de l’Egalité seront élaborés et mobilisés par les différentes parties prenantes du territoire et se concrétiseront par la mise en œuvre de 3 Budgets Sensibles au Genre.

Les bénéficiaires :

  • 24 membres d’associations locales/coopératives formés à la promotion de l’égalité F-H – 12 associations locales/coopératives
  • 15 jeunes d’associations locales formé∙e∙s à la promotion de l’égalité F-H – 3 associations locales de jeunes
  • 2 000 personnes (femmes, hommes, garçons et filles) sensibilisées à l’égalité F-H – 3 dar talib/a et établissements scolaires
  • 3 000 personnes sensibilisées à la lutte contre le harcèlement sexuel, la promotion de l’égalité F-H et de la masculinité positive – 3 contenus médiatiques
  • 18 fonctionnaires et élu∙e∙s des Conseils Provinciaux formé∙e∙s et sensibilisé∙e∙s aux approches participatives et inclusives de planification territoriale –  3 Conseils provinciaux
  • 10 femmes membres d’associations spécialisées sur les droits des femmes formées sur l’utilisation  – l’usage d’outils de collecte des informations/données adaptées aux violences faites aux femmes – 3 Conseils provinciaux
  • 5 associations spécialisées sur les droits des femmes

Les résultats attendus : 

Les OSC ont renforcé leurs capacités d’agir et d’influence dans le débat public et dans l’engagement citoyen : 17 OSC diffusent les principes d’égalité F-H ; 39 membres d’OSC sont formé∙e∙s aux techniques et outils de sensibilisation à l’égalité F-H. Pour atteindre ce résultat :

  • 24 membres de 12 associations locales suivront un cycle de formation sur la promotion de l’égalité F-H et seront accompagnés dans des actions de sensibilisation en milieu rural. L’action basera sa logique d’intervention et sa déclinaison opérationnelle (adaptation d’outils) aux résultats de l’étude sur les normes de genre dans le milieu rural de la région SM prévue au lancement du projet.
  • 5 associations de jeunes seront par ailleurs responsabilisées et renforcées pour développer et diffuser des contenus d’influence et des créations artistiques culturelles (théâtre, courts-métrages, etc.) comme outils d’information sur les masculinités positives comme leviers de changement.

Cette stratégie de communication en faveur d’un changement de comportements inclura par ailleurs, une programmation médiatique par la radio associative ABARAZ sur l’égalité femmes-hommes. En transversal, les 17 OSC relais parties prenantes seront renforcées dans leur gestion et structuration associative ainsi que dans l’intégration du genre dans leurs activités.

Les collectivités territoriales sont accompagnées dans la mise en place de mécanismes de plans de développement inclusifs : 18 élu∙e∙s et fonctionnaires de Conseils Provinciaux (CP) ont renforcé leurs capacités en planification territoriale inclusive ; 3 CP ont élaboré un Agenda Provincial de l’Egalité F-H ; 3 CP ont élaboré un Budget Sensible au Genre. Pour atteindre ce résultat :

  • 3 Conseils Provinciaux seront appuyés à travers l’organisation d’une formation de 3 modules de 2 jours au bénéfice d’élu∙e∙s et fonctionnaires des CP (6/CP) sur le genre. Ils seront ensuite accompagnés dans l’élaboration d’un Agenda Provincial de l’Egalité qui servira de feuille de route à l’intégration du genre dans l’élaboration des Plans de Développement Provinciaux (PDP).Un Budget Sensible au Genre (BSG) associant les parties prenantes du territoire sera défini et mis en œuvre par chacun des 3 CP. A plus long terme, les changements profonds attendus se situent dans :

La déconstruction des stéréotypes de genre ;

La réduction des inégalités entre femmes et hommes par la reconnaissance du rôle socio-économique des femmes et la promotion de la masculinité positive.

Nos partenaires  : 

  • Agence Française de Développement
  • Les autorités nationales et les services déconcentrés de l’Etat : le ministère de la Solidarité, du Développement Social, de l’Egalité et de la Famille (et l’Entraide Nationale qui est sous sa tutelle), le ministère de l’Intérieur (Direction Générale des Collectivités Territoriales-DGCT). Leur capacité de financement des projets territoriaux et leur mise en cohérence avec les priorités nationales sont leur principale valeur ajoutée.
  • Les Collectivités territoriales : le Conseil Régional Souss-Massa et les Conseils Provinciaux de Tiznit, Chtouka Ait-Baha et d’Inezgane-Aït Melloul. Ces acteurs de la décentralisation sont des partenaires-bénéficiaires au sens où leurs élu∙e∙s et fonctionnaires verront leurs capacités renforcées pour animer le dialogue pluri-acteurs/actrices et favoriser le principe d’inclusion dans le développement territorial. Leur plus-value réside dans leur capacité à catalyser les intérêts des acteurs locaux et actrices locales.
  • Les organisations de la société civile marocaine : l’Association Voix de Femmes Marocaines (AVFM), l’Association El Wafae féminine, la Fédération de la Ligue des Droits des Femmes (FLDF), le réseau régional Réseau Femmes Solidaires (RFS) et le Forum des Initiatives des Jeunes (FIJ).

Durée : 3 ans : du 1er janvier 2020 au 31 décembre 2023

[1] Conseil Provincial de Tiznit ; Conseil Provincial de Chtouka Ait Baha ; Conseil Provincial de Inezgane-Ait Melloul.