Zakya Daoud

En affichant l’objectif d’une immigration zéro, la France et l’Europe s’efforcent de construire des forteresses prétendument inviolables pour faire face aux flux migratoires. Y-a-t-il une alternative à cette option ? En quelques années, des immigrés marocains vivant en France ont inventé un mode de relation avec leur pays d’origine qui favorise le développement de leur région natale. En racontant l’aventure de leur association, Migrations et Développement, Zakya Daoud emmène le lecteur dans les régions montagneuses de l’Anti-Atlas marocain. Grâce à l’épargne des immigrés, à l’aide des Européens et à la créativité des habitants, des villages s’électrifient, des dispensaires et des bibliothèques se construisent, des barrages s’édifient permettant l’irrigation de terres épuisées par la sécheresse. L’espoir renaît dans ces régions oubliées. Dépassant la déchirure toujours vive de l’exil et la question lancinante du retour au pays, ces Marocains des deux rives de la Méditerranée s’inventent une autre manière de vivre l’immigration et jettent un pont fraternel entre deux continents.

Acheter le livre